Biographie : un jeu (2011-2013)

Les comédiens

biographie un jeu - comédiens 1La distribution se compose de six comédiens qui ont tous déjà collaboré aux spectacles de Nicolas Frésard : Benoît Jordan (Nos amis les humains, Petits déballages en cuisine, Jeux de planches, Toc en stock) ; Odile Philippin, Xavier Bruni et Andrea Bruni (Jeux de planches, Toc en stock) ; François Vuilleumier (Toc en stock) et Nicolas Frésard.

Le spectacle

«Biographie: un jeu… ou biographie sans Antoinette» est une comédie dramatique où l’humour s’invite, vient perturber ; où le spectateur s’immerge, s’interroge et s’émeut au travers d’une histoire virevoltante donnant libre cours à son imagination et à son interprétation. Un jeu emmené entre le rire et l’émotion au gré de rythmes, d’ambiances et d’effets variés… voyage rebondissant! Les six comédiens transportent le public dans un lieu lointain… dans un temps abstrait… dans une configuration surprenante grâce à un aménagement original des lieux, pour le plus grand étonnement du public…

Avant chaque représentation, le spectateur pouvait apprécier un espace culturel mis sur pied avec une galerie d’art, qui présentait le travail de trois artistes delémontains (Daniel Caccin pour la photographie, François Vuilleumier pour la peinture et Pierre Salgat pour la sculpture) ; et proposait les services d’un restaurant avec deux plats de saison automnale assurés par une fine équipe de passionnés et dévoués.

L’oeuvre

«Biographie: un jeu» de Max Frisch, écrit en 1968, pièce de théâtre écrite en 1968, aborde des sujets sensibles sur l’Homme en exploitant les caractères comiques de la situation.

Combien avons-nous de vies possibles ? Le héros, Jean Kürmann, a la chance ou la déveine, de pouvoir rejouer sa vie : fautes, joies et peines… Au coeur de ce fatras, il croit distinguer le noeud de son malheur dans la rencontre qui l’attacha à une femme, sa femme, Antoinette, et s’emploie à en conjurer l’événement. Comment ne pas la rencontrer ? Comment ne pas l’aimer ? Comment ne pas en mourir ? Dès lors, il rejouera les scènes de sa vie, pour tenter d’en déjouer le cours et la chute, au voisinage d’un régisseur de plateau, ordonnateur intempestif de ce vertige biographique, accompagné de son équipe… pas toujours facile !

L’auteur

Max Frisch, né le 15 mai 1911 à Zurich et décédé le 4 avril 1991 à Zurich, est un écrivain et architecte suisse alémanique. Il est considéré comme faisant partie des écrivains les plus importants de la littérature allemande de l’après-guerre. Dans son œuvre, Frisch a particulièrement prêté attention aux problématiques d’identité personnelle, de morale et d’engagement politique. L’ironie est une caractéristique significative de ses publications d’après guerre. «Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles» est une célèbre phrase de cet écrivain.

Le déclencheur

Après le projet de «Nos amis les humains», Nicolas désirait attendre sur un déclencheur significatif et représentatif pour le choix d’un texte ; il voulait respecter la philosophie d’ «Incognito» ! Un signe apparu lorsque Benoît narra le spectacle vu par son épouse à Paris, se basant sur le texte de Max Frisch.

Curieux du sujet intéressant de la pièce il chercha le livre ; mais voilà qu’il était épuisé partout et Nicolas décida de le lire en … allemand, l’édition étant disponible ! Dès lors les idées et le concept se mirent en place : adaptation du texte, création d’environnement scénique provocateur, respect des intentions d’origine de l’auteur. L’originalité était au rendez-vous tout en respectant les objectifs de la compagnie, le défi pouvait démarrer !

biographie un jeu - benoit jordanbiographie un jeu - odile philippinbiographie un jeu - xavier gononbiographie un jeu - andrea brunibiographie un jeu - françois vuilleumierbiographie un jeu - nicolas frésard